Tous les bons plans musique près de chez vous

Billet de blog Blues in the House [Billet de blog] 

Last modified: 18/09/2012 11:13 am, arnaud PEDENON Arnaud (Node ID: 64834, Object ID: 64875)

French (France) 

Blues in the House

Hugh Laurie est décidément l’archétype de l’anglais qu’on adore détester. Car non content d’être un acteur désormais mondialement connu grâce au personnage du désagréable Docteur House, d’avoir un sens de l’humour particulièrement décapant et auteur de romans policiers, il est également un musicien particulièrement aguerri. Piano, guitare, batterie, harmonica, saxophone, rien ne lui résiste.

Alors forcément quand il sort un disque, et qu’il est vraiment bon, on est en droit d’être agacé (ou jaloux ?) par tant de talent. Aussi étonnant que celui puisse paraître, c’est sur le terrain du blues de la Nouvelle-Orléans qu’Hugh Laurie nous entraîne. C’est sa « raison d’être » musicale, et ça se voit.

Blues in the House

Hugh Laurie est décidément l’archétype de l’anglais qu’on adore détester. Car non content d’être un acteur désormais mondialement connu grâce au personnage du désagréable Docteur House, d’avoir un sens de l’humour particulièrement décapant et auteur de romans policiers, il est également un musicien particulièrement aguerri. Piano, guitare, batterie, harmonica, saxophone, rien ne lui résiste.

Alors forcément quand il sort un disque, et qu’il est vraiment bon, on est en droit d’être agacé (ou jaloux ?) par tant de talent. Aussi étonnant que celui puisse paraître, c’est sur le terrain du blues de la Nouvelle-Orléans qu’Hugh Laurie nous entraîne. C’est sa « raison d’être » musicale, et ça se voit.

Reprenant des standards du blues chipés aux maîtres du genre (Louis Armstrong bien sûr, Bessie Smith, Memphis Slim) et s’entourant de musiciens doués comme le génial pianiste Allen Toussaint ou Dr John, légende vivante du blues, c’est plus qu’un hommage appuyé, c’est une déclaration d’amour en bonne et due forme.

Et s’il ne fallait qu’en retenir un seul morceau – et l’exercice n’est pas facile – ce ne serait pas le single « You Don’t Know My Mind », au demeurant parfait, mais le formidable « Baby Please Make A Change » sur lesquels Tom Jones et la chanteuse soul Irma Thomas viennent accompagner Laurie. Un régal pour les oreilles !

N’empêche,il est agaçant ce Laurie !

24/06/2011 12:00 am
No relation
There are no related objects.
Creator Created Section Versions Translations Node ID Object ID
arnaud PEDENON Arnaud 18/09/2012 11:13 am
1 1 64834 64875
Node Remote ID Object Remote ID
3cda2d9e2558babb1cf76b3d5857db54 4a9341f9b7261679bf809147ea2099ed

Content state

No content object state is configured. This can be done here.
Invert selection. Location Sub items Visibility Main
Accueil / Actualités / Actu / Blues in the House 0 Visible [ Hide ]
Related objects (0)
The item being viewed does not make use of any other objects.

Reverse related objects (0)
The item being viewed is not used by any other objects.
Published order
You cannot set the sorting method for the current location because you do not have permission to edit the current item.

Up one level. Sub items (0)

Logo Twitter