Tous les bons plans musique près de chez vous

Billet de blog [Y!] Ces groupes qui ont survécu à la mort d’un de leurs membres [Billet de blog] 

Last modified: 03/12/2013 5:02 pm, (Node ID: 147054, Object ID: 147173)

French (France) 

[Y!] Ces groupes qui ont survécu à la mort d’un de leurs membres

Difficile de se relever et de continuer à exister après un tel drame. Tour d’horizon de 10 groupes qui y sont parvenus. 

[Y!] Ces groupes qui ont survécu à la mort d’un de leurs membres

The Rolling Stones

Un groupe, c'est une aventure humaine, l'association de personnalités qui sont amenés à vivre et créer ensemble parfois pendant plusieurs décennies. Quand une telle cohésion, nécessaire pour durer, est mise à mal par la mort tragique d'un des membres du groupe, difficile de s'en relever, et nombreux sont ceux qui n'y sont jamais parvenus. Mais ce coup du sort est arrivé à quelques-uns des plus grands groupes qui existent, et qui ont continué à vivre après un tel drame. Tour d'horizon en dix exemples.

 

The Rolling Stones (Brian Jones)
Il est l'un des symboles des excès d'une génération de rockeurs dans les années 60 et reste aujourd'hui l'un des membres fondateurs du bien tristement célèbre Club des 27. Brian Jones, le guitariste originel des Stones, n'aura pas la chance de connaître l'immense postérité de son œuvre aux côtés de ses amis Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Bill Wyman. Exclu du groupe en juin 1969 sous fond d'arrestations et de rivalités amoureuses (Richards lui a piqué sa petite amie Anita Pallenberg), Brian Jones est retrouvé mort le 3 juillet au fond de sa piscine. Les Stones lui rendront certes un hommage lors de leur concert suivant deux jours plus tard, mais ne mettront jamais leur activité entre parenthèses, ayant déjà remplacé Jones par Mick Taylor.

AC/DC (Bon Scott)
Au tournant des années 1980, AC/DC fait partie du cénacle qui domine la scène du hard rock. Le groupe d'origine australienne reste sur le succès planétaire de Highway to Hell (sept millions d'exemplaires aux États-Unis et cinq cent mille en France) et de son single éponyme. Leur prochain album, Back in Black, sera un triomphe encore plus colossal puisqu'il est encore aujourd'hui le sixième disque le plus vendu de l'histoire sur le territoire américain. Mais cette postérité, Bon Scott ne la connaîtra pas. Le chanteur du band australien meurt dans des circonstances troubles le 19 février 1980 d'un arrêt cardiaque consécutif à un coma éthylique, à l'arrière de la voiture d'un certain Alistair Kinnear, dont l'identité reste encore floue aujourd'hui. AC/DC envisage alors sérieusement la séparation mais choisit finalement de remplacer Scott par Brian Johnson, chanteur à l'époque du groupe britannique Geordie. Il ne quittera jamais ses nouveaux partenaires.

[...]

The Beach Boys (Dennis Wilson)
En cette année 1983, les Beach Boys ont déjà une grande partie de leur carrière derrière eux à travers une ribambelle de chefs-d’œuvre dont l'inaltérable Pet Sounds. Le groupe, dont les derniers albums sont des flops, se déchire en interne et rompt son contrat avec le studio Reprise. Les trois frères Wilson plongent chacun plus ou moins dans l'alcoolisme en voyant leurs mariages partir en fumée, et le drame se produit le 28 décembre : Dennis se noie dans la Marina Del Rey au large de Los Angeles en voulant récupérer des biens qu'il avait jeté par-dessus bord. Les Beach Boys choisissent néanmoins de continuer ensemble et connaîtront un retour en grâce à la fin de la décennie, notamment avec le succès surprise de leur titre "Kokomo", présent sur la bande originale du film Cocktail avec Tom Cruise.

Joy Division (Ian Curtis)
Le cas de Joy Division est singulier, puisqu'en théorie, le groupe-incarnation du post-punk n'a pas résisté à la mort de son charismatique leader. A la suite de la sortie d'Unknown Pleasures en 1979, la popularité du quatuor explose ; un succès difficile à digérer pour Ian Curtis. En plein divorce, dépressif, sa santé fragile lui cause des crises d'épilepsie fréquentes sur scène. Alors que le groupe s'apprête à entamer sa première tournée outre-Atlantique, Curtis se suicide le 18 mai 1990 à seulement 23 ans. Joy Division en tant que tel est mort, mais ses trois comparses Peter Hook, Stephen Morris et Bernard Sumner choisissent de poursuivre leur aventure commune sous un autre nom : New Order, qui connaîtra tout autant le succès que sa précédente incarnation.

Lire l’intégralité de cet article sur notre espace Yahoo ! Actualités

03/12/2013 4:42 pm
No relation
Pas d'étiquette
There are no related objects.
Creator Created Section Versions Translations Node ID Object ID
03/12/2013 4:51 pm
4 1 147054 147173
Node Remote ID Object Remote ID
d8bb5bb87cc8209756125c8acc7e3ee7 70488cc3fdcb0e04c6af1561d0417b6d

Content state

No content object state is configured. This can be done here.
Related objects (0)
The item being viewed does not make use of any other objects.

Reverse related objects (0)
The item being viewed is not used by any other objects.
Published order
You cannot set the sorting method for the current location because you do not have permission to edit the current item.

Up one level. Sub items (0)

Logo Twitter