Tous les bons plans musique près de chez vous

Billet de blog Some Say I So I Say Light, le nouvel album de Ghostpoet [Billet de blog] 

Last modified: 04/06/2013 12:39 pm, Steffi Njoh Monny (Node ID: 138660, Object ID: 138775)

French (France) 

Some Say I So I Say Light, le nouvel album de Ghostpoet

Après Peanut Butter Blues and Melancholy Jam, l’oiseau de nuit de la scène électro londonienne revient avec un album tiré à quatre épingles.

Some Say I So I Say Light, le nouvel album de Ghostpoet

Le fascinant Ghostpoet est aux manettes d’une musique planante qu’on n’écoute que trop peu de notre côté de la Manche. Découvert en 2010 par le mélomane Gilles Peterson, qui le signe sur son label Brownswood, il sort son premier album l’année suivante, Peanut Butter Blues and Melancholy Jam, récoltant en prime une nomination au Mercury Prize 2011, équivalent anglo-saxon de notre prix Constantin.

<iframe width="626" height="352" src="http://www.youtube.com/embed/Y21vWkDQjPk" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Some Say I So I Say Light, son nouvel album, a reconquis d’emblée nos récepteurs sensoriels, quand s’imposent de manière évidente des morceaux très fort tels que Dial Tones ou encore Meltdown ; la présence de la chanteuse britannique du groupe Woodpecker Wooliams, au combien talentueuse également, n’y étant probablement pas étrangère…

On est d’ailleurs cueillis par la qualité inouïe du son émis par leurs deux voix confondues. Mais au-delà de cette belle harmonie, Some Say I So I Say Light jouit d’instrumentations riches et diverses, rendant la découverte de ce second opus d’excellente facture d’autant plus intrigante.

<script height="352px" width="626px" src="http://player.ooyala.com/iframe.js#pbid=9d225a440dd44203bae31160ef249b2b&ec=djeXh1YjqXnN2ECsoWa2BV0T-332Sa7p"></script>

A l’instar du précédent, Ghostpoet brouille les pistes. Certains morceaux sont résolument électro (Cold Win), d’autres se collent le long de cette frontière invisible entre le hip-hop et le trip-hop (12 Deaf), certaines encore, s’avèrent inclassables : on pense notamment à Thymethymethyme, dans laquelle le Londonien laisse libre cours à ses envies de beatmaker ingénieux ou encore Plastic Big Brain, clin d’œil au musicien autodidacte capable de sortir un instant de ses machines pour une musique plus organique tout aussi plaisante.

Ghostpoet – Obaro Ejimiwe de son nom à la ville – un nom à retenir : il va sans dire que vous devriez l’entendre de plus en plus dans les prochains mois, on vous l’assure. Après tout, le talent : ça ne s’invente pas.

04/06/2013 12:30 pm
No relation
Pas d'étiquette
There are no related objects.
Creator Created Section Versions Translations Node ID Object ID
Steffi Njoh Monny 04/06/2013 12:39 pm
1 1 138660 138775
Node Remote ID Object Remote ID
c340a1c117c1fa38a72f6dc115561fa1 1ab32a36fd07dbf21855c0e5501f3d7a

Content state

No content object state is configured. This can be done here.
Invert selection. Location Sub items Visibility Main
Accueil / Actualités / Actu / Some Say I So I Say Light, le nouvel album de Ghostpoet 0 Visible [ Hide ]
Related objects (0)
The item being viewed does not make use of any other objects.

Reverse related objects (0)
The item being viewed is not used by any other objects.
Published order
You cannot set the sorting method for the current location because you do not have permission to edit the current item.

Up one level. Sub items (0)

Logo Twitter