Tous les bons plans musique près de chez vous

Billet de blog L’âge d’or de Woodkid [Billet de blog] 

Last modified: 19/03/2013 7:18 pm, Steffi Njoh Monny (Node ID: 136985, Object ID: 137094)

French (France) 

L’âge d’or de Woodkid

Après deux EPs auréolés de succès, le Français dévoile enfin son premier album, à la hauteur des attentes d’un public qu’il tenait en haleine depuis près de deux ans.

L’âge d’or de Woodkid

The Golden Age. Exactement là où on l’attendait, en avance même. Sur son temps, aussi. Woodkid, chevalier des temps modernes, ne manque pas de grandiloquence pour présenter son tout premier album, composé de treize titres dont la plupart sont des inédits.

Y figurent seulement Iron et Run Boy Run, résidus substantiels de ses précédents galons d'essai plus qu'acclamés par la critique. Un choix sans doute corrélé au fait que tout un chacun passe, dès lors qu’il s’agit de déterminer avec plus ou moins de précision l’univers de Woodkid, par ces deux titres, qui résument à eux seuls les prémices de l'album.

On découvre aujourd'hui avec allégresse, dans The Golden Age, une partition impeccable de bout en bout, élégamment scénarisée, enfonçant lentement l’auditoire dans une atmosphère touchant autant au mystère qu’au mystique. Car la force de cet artiste hybride, qui excelle aussi bien dans l’orchestration de ses morceaux qu’à travers leur transcription visuelle, réside essentiellement en deux points : image & son.

Réalisateur de métier, Yoann Lemoine a réussi à faire de son nom à la ville celui que le monde de la musique, tous styles musicaux confondus, chuchote du bout des lèvres tout en se l'arrachant, depuis désormais quelques années.

On en viendrait presque à regretter que The Golden Age soit aussi court : trente-sept minutes, seulement. Mais le charme opère, implacablement : il suffit simplement de fermer les yeux et d’écouter docilement ce drôle de conte initiatique, entre The Great Escape, Shadows, Conquest of Spaces et l'impressionnant Stabat Mater, dans lequel tonnent ces taïkos devenus presque indissociables de sa musique.

Au terme de l’album, c’est comme une page qui se tourne, nous laissant seuls, face à l’étendue de tout le talent du Français qui n’en est, on l’espère, qu’au prologue d’un long roman aussi aventureux qu’épique.

<iframe width="626" height="352" src="http://www.youtube.com/embed/KQu8FOjJXdI" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
19/03/2013 6:54 pm
No relation
Pas d'étiquette
There are no related objects.
Creator Created Section Versions Translations Node ID Object ID
Steffi Njoh Monny 19/03/2013 7:18 pm
1 1 136985 137094
Node Remote ID Object Remote ID
49b41d1bfa872073367b1fa9c9ca8334 61c2187bb0d164bb7022597cfe051cde

Content state

No content object state is configured. This can be done here.
Invert selection. Location Sub items Visibility Main
Accueil / Actualités / Actu / L’âge d’or de Woodkid 0 Visible [ Hide ]
Related objects (0)
The item being viewed does not make use of any other objects.

Reverse related objects (0)
The item being viewed is not used by any other objects.
Published order
You cannot set the sorting method for the current location because you do not have permission to edit the current item.

Up one level. Sub items (0)

Logo Twitter