Tous les bons plans musique près de chez vous

Billet de blog [ITW] Superets, l'entretien [Billet de blog] 

Last modified: 15/02/2013 5:35 pm, Steffi Njoh Monny (Node ID: 136018, Object ID: 136110)

French (France) 

[ITW] Superets, l'entretien

On est allés glaner quelques infos auprès des Jeunes Talents rennais de l'an dernier, qui s'élèvent lentement mais surement au rang de starlettes dans l'Ouest hexagonal !

[ITW] Superets, l'entretien

Vous vous souvenez des Superets ? Nous, très bien ! Sélectionnés par l'Antipode à Rennes l'an dernier, ils faisaient partie des 100 groupes du Concours Jeunes Talents Caisse d'Epargne, cru 2012. L'amour, leur clip yéyé survolté, est sorti fin 2012, nous donnant l'occasion de revenir sur leur parcours avec Léo, chanteur et guitariste dans le groupe.

Votre univers

Présentez-vous en quelques mots !

Nous sommesles 4 Superets de Rennes, géniteurs bien heureux du Yéyétronique. Nous oeuvrons pour la réhabilitation du St Tropez 60's et de la Californie rêvée depuis les côtes d'Armor. Vaste programme en somme.

Comment est né le groupe/le projet ?

Si la question est souvent intéressante pour beaucoup de groupes, nous, on considère que la nôtre est un fardeau à toute bonne interview. (NDLR : Ça commence fort !) Pour faire au plus court, c'est une histoire de rencontres plus ou moins anciennes, sur les bancs du lycée ou non. Avec Dutronc comme fixette commune, on a vite eu envie d'en être sa descendance.

Quelles sont vos inspirations ?

Dutronc en première ligne, comme un poilu. C'est le papa, le « daron » comme disent ceux qui le disent. Mais on aime aussi les B52's, Gainsbourg, Daho, Deux, Raymond Scott ou Dead Kennedy's. C'est un joyeux bordel. En fait pour comprendre Superets, il faut aussi comprendre qu'on aime la musique « codifiée », celle qui est reconnaissable par un son, par des éléments récurrents. Par exemple, on retrouve chez nous les guitares de la musique surf des années 60, les synthétiseurs de la New-Wave des 80's, beaucoup de samples de musique concrète ou encore des éléments « western spaghetti ».

C'est essentiellement en ça que se construit notre identité, pas directement par les groupes, mais par les styles.

Superets et Esprit Musique

Comment avez-vous connu Esprit Musique ?

On a eu la chance et l'honneur d'être sollicités par Gaétan Nael de l'Antipode (Rennes) pour être le groupe choisi par la salle durant la première édition du Concours Jeunes Talents Caisse d'Epargne. Le concert était fastidieux, on était pas prêts pour ce genre de choses, ça nous a mis une claque sur les objectifs à se fixer. Quelque part, ça a été le déclencheur du groupe, c'est à partir de là que nos attentes ont changé.

Qu'est-ce que ce site apporte aux artistes selon vous ? Qu'est-ce qu'il pourrait leur apporter de plus ?

Quand on participe au tremplin, la mise en avant des groupes dans leur région est assez conséquente. Dans notre cas, ça a vraiment contribué à nous faire connaître chez nous.

Mais je pense que la vraie force d'Esprit Musique, au-delà du tremplin, c'est le suivi des artistes. Aujourd'hui, un an après notre participation, on nous propose encore une interview, on nous maile régulièrement pour connaître notre actu, on a vu certains membres de l'équipe à nos concerts... Il y a vraiment cette volonté de surveiller les groupes et si possible de les aider. C'est très appréciable dans un milieu si vaste et qui marche tant au réseau, dans lequel on peux vite se sentir seul.

<iframe width="626" height="352" src="http://www.youtube.com/embed/59Ofwvi0WNM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

La musique et le digital

Quel est votre rapport aux rapports sociaux ? Êtes-vous présent - et actif - sur des plateformes d'écoute et de téléchargement musical ?

Les réseaux sociaux c'est notre dada. Vu la consommation musicale des années 2000, si on n'a pas de moyen de se rappeler aux souvenirs des gens, c'est peine perdue pour perdurer. On partage la moindre chose qui nous concerne sur Twitter ou Facebook, quelques photos sur Instagram... Mais on essaye de ne pas trop se mettre à nu non plus, parce que les groupes que l'on trouve nous sexy sont ceux dont on ne voit que la façade, ceux qui ne nous laissent que notre imagination pour apprendre à les connaître. Il faut trouver un juste milieu.

Quant aux plateformes d'écoute, on peux nous retrouver sur Soundcloud et Spotify principalement. Vu les bénéfices dérisoires des ventes digitales sur un EP, on peux d'ailleurs trouver le nôtre gratuitement sur le Net.

Quelle est votre position quant au téléchargement illégal ?

Pour moi, c'est une histoire sans fin. C'est un vol de bijouterie virtuel : On aura beau tout tenter, il y aura toujours des braquages. Il faut faire avec et refondre en parallèle la manière de vendre et diffuser la musique. Le principal problème, c'est la dématérialisation : qui voudrait acheter quelque chose, un mp3, qui n'existe pas et que l'on ne tient pas dans les mains ? C'est si peu concret que je ne vois pas qui se sentirai mal de le voler, mis à part quelques vertueux. Il faut redonner un charme au support physique, une seconde vie au disque.

Les CDs cartonnés, les vinyles, des objets un peu insolites, le D.I.Y., des choses visuelles qui peuvent provoquer l'envie au-delà même de la musique.

Votre actualité

Qu'est-ce que vous préparez sur les prochains mois ?

Comme tout groupe qui se respecte, on va continuer à tourner en club ou dans les salles. Ça reste le nerf de la guerre et ce pourquoi on fait de la musique. D'ailleurs, retour aux sources Esprit Musique, puisqu'en avril on rejoue à l'Antipode avec Pendentif et Granville.

Sinon, on peut nous entendre sur Le Mouv', on est parmi les sélectionnés des Inrocks Lab, et on va enregistrer quelques petites surprises à balancer sur Internet.

Mais en ce moment, on maquette ce qui sera notre second EP, un 4 titres visiblement. Sortie entre mai et septembre, on ne se met pas de pression, le but c'est de réaliser un bel ensemble.

Le mot de la fin ?

On était en concert avec Pendentif et Cracbooms à Clermont-Ferrand hier (NDLR : le 1er février au Baraka)

Alors, j'ai envie d'adresser un mot à tous ceux qui construisent autour de nous autres, groupes francophones, cette étiquette de « nouvelle french pop ». Continuez, et faites-nous jouer ensemble, parce qu'il s'avère qu'on se fend bien la poire.

Pour retrouver l'essentiel de l'actualité des Superets, rendez-vous sur leur fiche Esprit Musique !

Propos recueillis par Steffi, pour la rédaction d'Esprit Musique.

15/02/2013 2:00 pm
No relation

Tags: Jeunes Talents Jeunes Talents

Pas d'étiquette
There are no related objects.
Creator Created Section Versions Translations Node ID Object ID
Steffi Njoh Monny 15/02/2013 5:35 pm
2 1 136018 136110
Node Remote ID Object Remote ID
ff0f90f7f28f5c07372b80c535a6faec 06ad7748f84e7bd88ab726ec7d9436eb

Content state

No content object state is configured. This can be done here.
Invert selection. Location Sub items Visibility Main
Accueil / Actualités / Face à Face / [ITW] Superets, l'entretien 0 Visible [ Hide ]
Related objects (0)
The item being viewed does not make use of any other objects.

Reverse related objects (0)
The item being viewed is not used by any other objects.
Published order
You cannot set the sorting method for the current location because you do not have permission to edit the current item.

Up one level. Sub items (0)

Logo Twitter