Tous les bons plans musique près de chez vous
Un voyage musical réussi au Nouveau Siècle de Lille

Un voyage musical réussi au Nouveau Siècle de Lille

Vendredi 16 octobre à 20h l'Orchestre National de Lille dirigé par Michal Nesterowicz et Sarah Chang, violoniste virtuose nous ont offert une magnifique soirée.

 

La soirée a début avec le célèbre concerto pour violon et orchestre de Jean Sibelius. Cette oeuvre connue de tout violoniste pour sa difficulté tant technique que musicale.

 

Sarah Chang, véritable étoile du violon ayant été considérée comme une enfant prodige très rapidement après son entrée à la Juilliard School of Music a remporté à seulement 19 ans le prestigieux prix Avery Fisher Prize. Elle avait enregistré ce concerto avec le Berliner Philharmoniker à 18 ans et cet enregistrement promettait un très beau moment.

 

L’orchestre, mené par Michal Nesterowicz fut incroyable de puissance, de justesse. Une maitrise impressionnante et très éloquente. Les musiciens ont su mettre en avant la richesse de l’orchestration du compositeur tout en conservant et en magnifiant les mystères de l’oeuvre.
La violoniste quant à elle a su envelopper tout son jeu d’une grande sobriété, n’offrant ainsi pas une démonstration mais une véritable interprétation profonde, sophistiquée et brillante. La maitrise de la technique instrumentale est éblouissante, la richesse des sonorités, des nuances, des couleurs laissent les auditeurs sans voix, littéralement emportés dans cette oeuvre qui compte parmi les plus belles pages jamais écrites pour le violon.

 

L’Orchestre National de Lille dirigé par Michal Nesterowicz et Sarah Chang ont proposé aux auditeurs une interprétation intense, lyrique, parfois brillante, parfois mélancolique. Un moment bouleversant qui fut acclamé par le public.

 

Puis l'Orchestre National de Lille a interprété la Symphonie n°10 de Dmitri Chostakovitch.

 

L’orchestre, sous la baguette puissante et délicate de Michal Nesterowicz, fait naître une tension dès le début de l’oeuvre. Les pupitres des cordes sont incroyables de puissance, la progression des crescendos est maitrisée à merveille emportant chaque auditeur à chaque vague sonore. Malgré la complexité rythmique de l’oeuvre les musiciens excellent, les dialogues entre pupitres sont réalisés avec précision, dans l’Allegro les cordes déploient leurs palettes de couleurs sans rompre la ligne mélodique démontrant à nouveau leur grande maitrise technique. Les sentiments de lutte, véritable climat de l’Europe Centrale, sont perceptibles tout en conservant une grande part de sensualité dans le jeu des cordes.

 

Le finale, véritable gouffre sonore est interprété avec force, laissant les auditeurs subjugués avant de réserver un véritable triomphe aux musiciens.

 

L’orchestre lie ainsi une interprétation techniquement parfaitement juste tout en conservant une force expressive s’approchant de la violence illustrant parfaitement l’image du dictateur que le compositeur dépeint dans son oeuvre.

 

Une soirée poétique et magique mêlant les sentiments puissants du romantisme à la modernité qui a ravit les spectateurs ainsi que les auditeurs de Radio Classique.

 

Retrouvez le prochain concert diffusé en direct sur Radio Classique en partenariat avec la Caisse d’Epargne le 5 novembre à 20h pour une soirée d’exception.

Logo Twitter