Tous les bons plans musique près de chez vous
The Dø fait son Olympia !

The Dø fait son Olympia !

Le duo pop français The Dø est sur les routes depuis plus d’un an pour défendre son dernier album Shake Shook Shaken, concentré pop aux influences multiples né de la confrontation des univers d’Olivia Merilahti et de Dan Lévy. Auréolés d’une victoire de la musique, la tournée marquait un temps fort ce mois-ci avec un concert complet à l’Olympia à Paris. 

 

La Caisse d’Epargne a utilisé le titre « Sparks » de The Dø pour sa publicité « Jeunesse : génération à suivre ». Pour faire suite à cette belle collaboration musicale, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de s’associer à cette soirée et à l’ensemble de la tournée de The Dø en faisant bénéficier ses clients de 20% de réduction sur l’ensemble des dates.  Pour cette date spéciale dans une salle mythique, 17 clients ont été tirés au sort parmi les participants au Jeu Concours The Dø. Ils ont remporté une invitation pour deux personnes pour assister au concert dans un cadre privilégié.

 

 

C’est au cœur d’un Olympia bondé, que le duo est entré sur scène tout de blanc vêtu et accompagné de leurs 3 musiciens. Les débuts se font en douceur avec une intro piano / voix qui monte progressivement en intensité pour aboutir aux samples de leur tube « Keep your lips sealed », exécuté magistralement en début de set. Puis vient le titre « Miracles » et ses tambours roulants qui laissent s’exprimer toute la puissance pop de The Dø, suivi de « Sparks », titre plus aérien qui emmène la salle dans des hauteurs vaporeuses et synthétiques. Premier grand moment du concert avec ce titre repris comme un hymne par les spectateurs.

 

Sur scène, Olivia, qui a troqué son emblématique combinaison rouge pour une longue robe blanche, semble trôner au centre de l’arène formée par le reste du groupe dont les membres sont retranchés derrière leurs stands rouges écarlates. En chef d’orchestre pop, elle semble diriger ses musiciens à grand renforts de prises de ninja effectuées dans le vide.

 

Changement d’énergie avec « Opposite ways » dont le groove épuré emplie la salle qui se teinte d’une lumière jaune soleil ; le public est mis à contribution pour faire des chœurs. Le titre « Anita no ! » emporte le concert vers des rythmes plus syncopés et donnent une irrépressible envie de danser, puis « Dust if off », sorte de slow futuriste, donne un peu de répit. On retient également le titre « Aha », issu de leur premier album qui permet d’explorer les origines plus rock de The Dø avec un son plus lourd et toujours la voix d’Olivia qui émerge à la crête de cet océan de sons. On revient très vite sur des mélodies plus délicates, tissées en dentelles avec « BWOJ », puis « Sleepery Slot » donne à entendre des influences ragga-techno jubilatoires.

 

 

On s’achemine lentement vers la fin avec le titre « Going Through Walls » suivi de « Despair Hangover and Ecstasy » qui résonne comme un hymne à la vie de musicien sur la route, repris à l’unisson par le public.

Le groupe quitte la scène avant de revenir pour quelques titres : « Too insistant », « Nature will remain » et « Quake mountain quake ». Il termine sur un titre intimiste, « Song for lovers », pour lequel Olivia et Dan prennent place au piano accompagnés de leur bassiste.

 

 

Réservez vos places à -20% pour la fin de la tournée The Dø !

Logo Twitter