Tous les bons plans musique près de chez vous

Talisco et Birdy Hunt, en scène !

C’est sous une pluie battante que l’on rentre à l’EMB Sannois, salle de concert qui longe la gare de banlieue. Il est encore tôt, les groupes et leur staff sont en train de manger ensemble au bar, on en profite pour discuter avec Pascal Stirn qui nous présente la salle et nous raconte son histoire.

 

Les premiers spectateurs s’assoient par terre, contre les rambardes de l’avant-scène. Ce soir, Talisco et Birdy Hunt envahissent l’EMB, un endroit qui ne leur est d'ailleurs pas étranger. Comme Marius le rappellera pendant le concert, c’est là qu’ils ont été accueillis à bras ouverts en 2012, une raison de plus d’y fêter la fin de leur tournée en Asie. C’est donc sans introduction que le groupe débarque avec sa pop frontale, à plein régime.

 

BIRDY HUNT nous ont fait un honneur ce soir dans le show et dans les mots. Merci à eux en retour.

Une photo publiée par EMB SANNOIS (@embsannois) le

 

Les pauses se font rares et l’énergie dégagée par leur live, intense : Marius tabasse la batterie et ne reste pas assis plus de trente secondes sur son siège, tandis que Nicolas et Romain, en veste plaquée or, jouent à qui secouera la tête le plus fort et le plus près du sol. Marc monte au front, donne de sa personne pour faire suer les autres aux premiers rangs, soutenu par Manu, le claviériste, intenable, agitant ses mains pour taper sur le synthé, pointer du doigt le public, remettre sa chemise à motifs champignons. Bref, il semblerait que le décalage horaire n’ait d'incidence sur aucun d’eux, pas plus que la capacité intimiste de la salle. On imagine aisément le groupe donner autant d’adrénaline dans un festival à Hong Kong, qu’ici ce soir, à coups de Maria, de Over You et de refrains entêtants.

 

Le groupe fait forte impression. Pierre, un des spectateurs, nous glisse : « Les mecs de Birdy Hunt avaient l’air un peu crevés mais ils ont quand même assuré, le public avait l’air heureux, la salle de concert était cosy ». Clara, qui l’accompagne, surenchérit : « J'ai l’impression d’avoir déjà entendu leurs chansons. En tous cas, c'est un peu le genre de musique que je réécouterai sur l'autoroute pour aller en vacances. »

 

 

C’est trempés, une serviette sur la tête, que les Birdy Hunt terminent la première partie, le moment parfait pour une interview en sortie de scène. Installés dans leur loge, le groupe signe quelques albums, les gens vont et viennent, les félicitent, d’autres ont négocié avec la sécurité pour faire des photos avec eux... le cliché du groupe de rock est en marche. Nous faisons le point avec eux depuis la tournée Esprit Musique pendant que Talisco entame son set.

 

TALISCO c'est du lourd à l'état pur. Voilà.

Une photo publiée par EMB SANNOIS (@embsannois) le

 

Your Wish résonne jusque dans la pièce et on imagine le climax pour le public venu ce soir. Marius nous abandonne pour voir le concert, Marc prend le relais tandis qu’une remarque nous vient, au loin : « En fait, c’est connu Talisco ». L’entretien durera plus de 45 minutes, nous faisant entièrement rater la seconde partie. Dans la foule, nous retrouvons Clara pour lui demander ce qu’elle en a pensé. Réponse très pragmatique : « Ce sont trois mecs, non, trois beaux mecs avec des chemises en jean. »

 

 

Propos recueillis par Eric Rakotonirina, pour Esprit Musique. 

Suivre Talisco

Suivre Birdy Hunt 

Logo Twitter