Tous les bons plans musique près de chez vous

Rencontre avec The Aerial

C’est toujours à l’occasion de la soirée MyTourManagerParty que la rédaction d’Esprit Musique a pu s’entretenir quelques instants avec le groupe The Aerial, Lauréat National de la première édition de notre Concours Jeunes Talents.

Affairés dans les coulisses, la pression redescend peu à peu pour Nicolas, Antoine, Alexis et Joe, quand je m’approche lentement des quatre membres du groupe d’origine nancéenne – pour la plupart : Joe étant originaire de Liverpool. Installés en coulisses, nous initions alors une conversation d’une bonne vingtaine de minutes sur leur parcours, leur actualité, leurs inspirations.

Le groupe

On parlera d’ailleurs d’inspirations et non pas d’influences : alors que nombre d’artistes sont souvent bousculés par cette question, le groupe ne trouve strictement rien à répondre à cette dernière, sauf peut-être Joe, qui s’attèle à nous expliquer leur processus de création : « On s’enferme dans une pièce, et on se dit qu’en sortant, il nous faut absolument avoir trouvé quelque chose. Ca, par exemple, ça nous inspire ! »

Un huit-clos, donc, que Nicolas, Antoine, Alexis et Joe maîtrisent totalement et dans lequel ils sont foncièrement à l’aise, en témoigne l’année qu’ils ont passé à vivre ensemble, quelques temps après la formation du groupe. Joe rejoint les trois amis « d’enfance » il y a maintenant près deux ans et demi, et depuis, la confiance règne entre ces quatre musiciens, qui ont créé, ensemble, une electropop qui leur est propre.

On retrouve, dans la musique de The Aerial, l'une des particularités de chacun de ses membres : la grâce d’Antoine le guitariste, parfois saxophoniste (comme nous l’avions constaté au Petit Bain), la présence habitée d’Alexis à la batterie, cette impression qu’on a de planer en regardant Nicolas se mouvoir avec sa basse, pour en finir avec l’être écorché qu’est Joe, embarquant avec lui d'emblée, et de manière fascinante, son audience.

Le concours

Pour en revenir à leur participation au Concours Jeunes Talents, The Aerial avoue avoir appris énormément. De leur tournée d’abord, première fois où ils se retrouvaient dans une situation similaire, coupés de tout, leur énergie tenue captive par les scènes qu’ils ont foulé date après date.

Joe ajoute, par ailleurs : « Le futur de l’argent dans la musique vient des banques. Nous ne sommes pas là pour les cibler, et au-delà du fait que ce soit une bonne chose ou non, c’est une nécessité. » Pourtant, ça n’est pas la notion de banque qui a attiré The Aerial, mais le fait que le Concours Jeunes Talents soit cautionné par des SMAC, ce qui donnait un tout attrait à ce tremplin, peu semblable aux autres.

La musique et le digital

Natifs d’Internet et des réseaux sociaux, Facebook n’a par exemple pas le moindre secret pour les membres du groupe, qui gèrent leur page d’une main de maître, et avec beaucoup d’humour. Autrement, ils assument totalement le fait d’être transparents vis-à-vis de leur consommation de la musique, et la manière dont ils voient les choses :

« On a passé toute notre adolescence à télécharger notre musique illégalement, au début des années 2000. Ce serait hypocrite de notre part de demander aux gens d’acheter notre musique en retour. »

Raison pour laquelle leur EP, Eleven Shaking Twenty, est entièrement gratuit. Pour eux, seul l’objet musical qu’est le CD a encore de belles heures devant lui. Le format d’écoute, lui, est définitivement mort.

Leur actualité

Un nouvel EP, un album en préparation ? The Aerial met l’accent sur la scène, bien conscient qu’il faut rester au-devant de la scène pour émerger dans la faune d’autres jeunes talents dans leur trempe. En octobre pourtant, le groupe nancéen devrait sortir un nouveau 2 titres, élargissant encore le spectre de leurs possibles pour se recréer un univers soufflant le froid et le chaud, sans frontières, leur permettant d’aller et venir, au travers des courants musicaux, imposant ainsi leur singularité.

Et le mot de la fin, alors ? Il est à l’image du groupe, inattendu et surprenant : SAUSAGES.

Steffi pour l’équipe Esprit Musique.

Logo Twitter