Tous les bons plans musique près de chez vous
NOFLIPE AU PAUL B

NOFLIPE A PAUL B

NOFLIPE est un groupe constitué de sept personnages, sept énergumènes à l’énergie communicative, qui évoluent dans un univers parallèle. Pas très facile de définir le style de NOFLIPE en raison du nombre de musiciens et de leurs multiples influences, mais pêle mêle on retient : un grosse dose de funk, des accents hip-hop, une invasion de cuivres et un flow devastateur.

 

A l’écoute de leur EP éponyme et de leur album « "7 starz are born" », l’envie nous prend, irresitible, de nous trémousser en rythme sur ces morceaux ultra-efficaces et punchy

Et comme si la salle le Paul B à Massy avait lu dans nos pensées, on découvre avec joie que NOFLIPE s’y produit en concert, accompagné d’Al Tarba et de Virus Syndicate... On décide donc de s’y rendre et d’en profiter pour rencontrer ce groupe unique en son genre.

 

 

NOFLIPE en live, c’est effectivement quelque chose à faire au moins une fois dans sa vie. Pareil spectacle ne s’efface pas de sitôt de nos mémoires. Les deux chanteurs, frères jumeaux, balancent un flow explosif qui se revèle particulièrement intense sur le morceau « Pew's Second Face » Un morceau qui parle de schizophénie, ce n’est pas un hasard quand on prend en compte toutes les influences qui ressortent du concert ! On pense aux musiques des Pays de l’Est avec le morceau Bad Akzent, tandis que Everybody Kills His Neighbor fait  penser à Rage Against the Machine qui se serait mis au funk.

Bref un melting pot assez jouissif ! Et les musiciens se mettent en quatre pour le show : ils portent des costumes improbables, jouent sur leurs instruments customisés, (on aime la batterie FAT FUZZ ) et déploient une énergie incroyable sur scène. Les morceaux No Pain No Game et Take the crazy way étaient particulièrement dansants. Ce fut un concert très sportif, notamment pour les musiciens. Mention spécial à la petite danse sur Take The Crazy Way (les mecs de NOFLIPE ont un petit côté Full Monthy !) L’occasion aussi de découvrir l’excellent nouveau morceau « Good News » du prochain EP !

 

Après ce concert des plus réussis, on rejoint le groupe dans sa loge pour une petite discussion...

 

 

Esprit Musique : Hello NOFLIPE, merci pour ce concert ! Je me demandais, d’où vient votre nom de groupe ?

NOFLIPE : C’est le webmaster qui l’a trouvé...et ça veut rien dire, c’est historique ! C’est très dur de trouver un nom de groupe, surtout pour sept... Non en fait il y a quand même une petite histoire : en fait on a pas toujours été sept, et NOFLIPE ça vient du nom des premiers membres FL pour Flush, PE pour Pew et après... Bon il y a des choses pas très logiques mais ça fait No Flipe !

Comment vous avez eu l’idée de monter un groupe ? Et vous vous définissez comment ?

Alors nous on appelle ça la « Fat – Fuzz », la fusion qui envoie du lourd...  Et en fait c’était pour résumer toute une série de styles que l’on avait mis à la suite : Rock, Funk, Hip-hop, et on pourrait même parler de musiques de l’Est. Et sinon, le projet de NOFLIPE. En gros à la base, c’était le bassiste S-Low, le chanteur, Flush et Pew, qui avaient un groupe de punk, et ils ont voulu élargir un peu les influences... Et en gros, à la base on vient tous à peu près du même coin, enfin on était tous au même endroit au même moment... Après je t’épargne l’historique de nos groupes de musique ! Et on a tous gravité autour du truc avant de le faire pour de bon, on est tous des musiciens du coin et on s’est rassemblé autour du projet. Et au départ on vient d’un groupe de punk, et je pense qu’on en a gardé l’énergie... En gros c’est facile, chaque nouveau membre arrive avec ses influences et c’est pour ça qu’on arrive à un fourre-tout que l’on essaie d’aménager.

 

Justement en parlant d’influences musicales, pendant le concert j’ai pensé à plein de groupes : Puppetmastaz, Public Enemy, Beat Assaillant, Beastie Boys... C’est des influences que vous partagez, que vous validez ? Vous écoutez tous à peu près la même chose ?

Alors ce que tu as dit on valide, globalement. Après on n’écoute pas forcément tous la même chose, Beastie Boys oui c’est évident. Après, les références que tu as citées, c’est la partie vraiment hip-hop, hip-hop fusion, c’est plutôt Pew, Flush et S-low qui écoutent ça, après, les membres les plus récents, on est moins dans le hip-hop mais on apporte d’autres références, du rock, du métal, du Rage Against The Machine par exemple. C’est ça en fait, chacun a son propre style de prédilection et vient alimenter cette fusion. On a du mal à se caler, on a conscience que l’on fait du hip-hop et que c’est une composante principale, mais à quel moment, quand tu fais un mélange... à un moment, on va un peu du rock vers le hip-hop, mais c’est difficile de ne pas revenir au hip-hop. Mais c’est difficile aussi de se contenter de cette étiquette. Mais pour résumer, quand on est en répet, on se dit pas du tout on joue ça ça ou ça, il y a juste quelqu’un qui arrive avec une idée, quelque chose qui lui plaît, et après chacun amène sa sauce, son instrument, et c’est le mélange. Une espèce de marmite ! On ne s’impose pas de règles ni de style de musique particulier, c’est notre inspiration.

 

 

C’est la deuxième fois que vous jouez au Paul B, vous avez un coup de coeur spécial pour cette salle ?

On répète ici, on travaille ici, et ils nous soutiennent à l’année, c’est une salle pote, ils nous soutiennent pour des tremplins, pour la communication, pour plein de choses. On les voit toutes les semaines, ils nous conseillent, ils nous permettent de faire des résidences, de nous brancher avec des gens. Ils nous aident à aller plus loin, c’est très humain, c’est des gens très sympas.

Le concours Jeunes Talents Esprit Musique, ça vous a apporté quoi ?

Des sous <rires> ! C’était bienvenu, ça nous a permis de financer le pressage du prochain CD. On en voit pas encore les répercussions, mais la diffusion de la compilation va nous pousser à agrandir notre carnet d’adresses, et contacter des salles pour faire des choses avec. Et les groupes aussi ! Et grace à Esprit Musique, on a fait une date à Saint-Gervais, et on est allés skier grace à Esprit Musique.  C’était bien ! Le gars écoute chaque année la compilation d’Esprit Musique, il tient un bar à Saint-Gervais et programme plusieurs groupes... Vue sur la montagne, très classe ! 

Votre meilleur concert c’était quand?

Moi, pour le délire un peu local, je dirais AOUTSIDE, c’est un festival que l’on organise avec des potes, on fait partie d’une association qui s’appelle Opération Maxi Puissance, et on organise tous ensemble avec plein d’amis ce festival qui s’appelle Aoutside et on a plein de groupes potes, des bénévoles... Nous tous les ans on joue, peut-être pas cette année mais on y a joué jusque là, et l’année dernière on était en dernier, le meilleur créneau, et c’était vraiment ouf... C’est notre public qui y va, c’est des gens qui nous connaissent, et, c’était ouf, avant d’entrer sur scène les gens criaient « NOFLIPE NOFLIPE ! » Et nous on en fait un rendez-vous annuel, on essaie d’arriver avec de nouvelles choses, musique, scéno... On prend vraiment plaisir à préparer le truc et en général ça paye, on est chez nous... Cette année il y avait 7000 personnes ! 

 

 

Sinon le New Morning c’était cool aussi, pratiquement complet ! Les gens étaient chaud, hyper chaud, même avant que l’on joue. Et même, il y a des gens qui viennent nous voir, qui nous connaissaient pas, bref il y a un truc qui commence... Ca fait chaud au coeur ! D’ailleurs au New Morning, on va sortir une vidéo de report live !

 

C’est quoi les projets de NOFLIPE ?

Alors on va sortir un EP fin mai, le 23 mai, on cherche une release d’ailleurs ! C’est un troisième EP que l’on sort là, un neuf titres, qui suit le dernier EP qui est sorti en janvier 2014, ça fait un an et demi, et voilà le troisième arrive. Après, on continue à tourner, ben, jusqu’à ce que mort s’en suive ! <rires> Jusqu’à le CD sorte, on est en train de finir d’écrire l’album, qui est plus travaillé que l’EP, qui est surtout des photos instantanées de ce que l’on fait, il y a moins de recul artistique, c’est des objets qu’on travaille et qu’on affine mais que l’album, il y a vraiment un projet, à l’histoire qu’il y a d’ailleurs, on a une BD qui va l’accompagner, un scénario... Il y a des clips aussi qui vont accompagner l’EP. Et on réfléchit aussi à la scénographie pour la tournée qui vient...Après...un jeu vidéo aussi ! Et on cherche des  dates en province et en Ile-de-France aussi, car cette année on fait Itinérances, le dispositif du RIF. On tourne partout en Ile-de France. Ah on va jouer en Bavière aussi, c’était cool. Il y  aura quelques festivals cet été, et on fait la clôture de saison du File 7 avec Al-Tarba.

Votre prochain concert ?

NOFLIPE : Le 17 avril, au Radazik !

Un mot de la fin ?

NOFLIPE : FAT FUZZ ! Et merci !

 

 

Ecoutez NOFLIPE:  iciici et 
 Retrouvez les sur leur site et leur facebook
 Et pour ne pas manquer les prochains concerts du Paul B c’est par ici

Logo Twitter