Tous les bons plans musique près de chez vous
Jeanne Added, sensationnelle à Papillons de Nuit

Jeanne Added, sensationnelle à Papillons de Nuit

Il est des métamorphoses plus réussies que d’autres. Jeanne Added, a commencé sa carrière par le conservatoire et le chant lyrique puis le jazz. Sur scène, au Festival Papillons de nuit, elle a prouvé, une fois de plus, combien sa reconversion rock-électro était précieuse.

 

Pour effectuer cette traversée du miroir, Jeanne Added s’est entourée de rien de moins que la fine fleur de la scène electro-pop française. On repère ainsi, installées en cercle autour de la chanteuse, Narumi Herisson la claviériste du groupe Tristesse contemporaine, Marielle Chatain musiciennes live, entre autres du groupe The Dø, Emiliano Turi batteur phare présent dans de nombreuses formations.

 

Au centre, Jeanne, tantôt la basse en bandoulière, tantôt libre de ses mouvements, pour mieux arpenter la scène en pas de danse qui ne sont pas sans rappeler les chorégraphies de Christine and the Queens, laisse éclore sa voix pure et spectrale.

 

Crédit photo : Alexandre Sellem

 

Pour mettre en valeur cet organe travaillé, modelé par des années de travail, les musiciens tissent un lit sonore de velours, composé de sonorités basses et de rythmes qui laissent à la chanteuse toute latitude pour s’exprimer dans les fréquences hautes. L’ensemble donne à entendre une cold wave très contemporaine dans laquelle chaque son est maitrisé au millimètre.

 

Si les premiers morceaux, « Be sensationnal », « Miss it all », sont amples et emplis de grâce, laissant la part belle aux harmonies à trois voix, rapidement le tempo s’accélère et le concert se met à osciller vers une énergie club qui évoque sans peine la moiteur des nuits berlinoises. Il faut dire qu’il est déjà tard en cette deuxième journée de festival et que pour oublier les premières gouttes de pluie, le public semble bien décidé à danser frénétiquement.

 

Crédit photo : Alexandre Hiron

 

La montée en puissance atteint son paroxysme lorsque, la voix distordue par les effets, Jeanne Added nous guide vers des sonorités presque métal sur le titre « A war is coming ». Retour dans une électro plus club avec « Back to summer », sur scène un long néon diaphane s’est allumé pour donner le ton.

 

Après la tempête le calme à nouveau. Le concert se termine en chiasme, avec un retour à des constructions sonores épurées. Jeanne termine presqu’a capella accompagnée d’une légère nappe de synthétiseurs et nous laisse avec l’impression délicieuse d’avoir assisté à une des plus belles performances de cette 16e édition des Papillons de Nuit.

 

Retrouvez Jeanne Added à tarif réduit, régulièrement dans nos Scènes en Régions.

Logo Twitter