Tous les bons plans musique près de chez vous
BLACK M ET SOPRANO AU PRINTEMPS DE BOURGES

BLACK M ET SOPRANO AU PRINTEMPS DE BOURGES

Mardi 28 avril, au 5e jour du festival du Printemps de Bourges avait lieu la grande soirée hip-hop avec en têtes d’affiche deux artistes partenaires d’Esprit Musique : Soprano et Black M.

 

Le premier, figure emblématique du rap marseillais propose d’emmener le public en surnombre – la grande scène du W affiche complète pour la seule soirée du festival – dans un grand voyage en « Cosmopolitanie ». La Cosmopolitanie ? Il s’agit du monde intérieur que dépeint le chanteur à travers ses chansons. Un monde fait de métissage, de rencontres, d’unité et de fraternité.

 

Car ce soir, l’artiste est venu diffuser un message de paix à l’ensemble des festivaliers. Accompagné de son beat-maker, de deux autres rappeurs choristes et de ses danseurs, l’artiste égrène ses tubes et nous fait traverser le temps et les espaces. Au travers d’une musique résolument hip-hop, on croise ainsi Mandela, Massoud, Luther King, Moïse…

 

 

Le chanteur ne manque pas de rendre hommage à ses héros, ceux qui lui ont donné l’envie de faire de la musique : Bob Marley et Michael Jackson.  On assiste à un court medley des titres emblématiques des deux artistes : « Beat it » et « Could you be loved », morceau pour lequel Soprano est rejoint sur scène par Blacko du groupe Sniper qui se produisait également ce soir-là.

 

C’est ensuite Will Smith qui est mis à l’honneur, convoqué sur scène par l’artiste au travers d’une imitation drôle et rafraichissante. C’est là l’introduction parfaite pour entamer son titre « Fresh Prince » qui fait référence à la série emblématique « Le Prince de Bel Air », on assiste alors à une gigantesque danse « à la Carlton » que le public reprend dans l’euphorie générale.

 

On continue dans la danse avec un clin d’œil au groupe I AM et son titre « le Mia ».

 

L’artiste ne manque pas de jouer ses plus grands tubes, on retient notamment « à la bien » et « Cosmo » qui sont repris en chœur par le public. Dans la bonne humeur générale, Soprano commente l’actualité, appelle à l’unité et donne à la jeunesse un message d’espoir.

 

Changement de décor avec Black M qui est venu accompagné d’une partie de ses acolytes du Wati B, la nébuleuse issue de Sexion d’Assaut. Encore une fois, le public (souvent très jeune) est au rendez-vous. Sur scène le rappeur est entouré d’un batteur, un guitariste et un bassiste ainsi que du traditionnel DJ qui fait toute l’énergie d’un concert hip-hop.

 

 

Survolté, Black M semble bien déterminé à « retourner la salle » allant jusqu’à faire danser les personnes assises dans les gradins du fond de l’immense salle. Après avoir chanté ses premiers tubes : « Mme Pavoshko », « On s’fait du mal », « Je ne dirai rien »…  l’artiste quitte la scène pour faire place à ses camarades du Wati B. Plusieurs titres de Sexion d’Assaut sont entamés pour le plus grand plaisir du public. On retient tout particulièrement l’emblématique « Désolé ».

 

 

Au plus fort de la fête, ce sont près d’une dizaine de rappeurs qui sont présents sur scène. Fermement décidés à faire de la soirée un concert inoubliables, les chanteurs décident de faire monter sur scènes trois personnes du public qui feront office de danseurs le temps du prochain morceau. Mention spéciale pour le plus jeune d’entre eux, une dizaine d’années et déjà un sens du rythme et du mouvement à couper le souffle.

 

Le public est ensuite pris à parti. Scindé en deux il est question de savoir qui du côté gauche ou droit de la salle est le plus chaud. Les cris fusent en un affrontement sonore impressionnant.

 

Le concert se termine dans l’euphorie générale sur le titre phare de Black M « Sur ma route ».

 

Pari réussi donc pour ces deux artistes. Si le rap n’est pas le grand favori des programmations des festivals on aura eu la preuve ce soir que le public en redemande.

 

Une soirée « à la bien »…

 

Logo Twitter