Tous les bons plans musique près de chez vous
Rencontre avec Caravan Palace

Rencontre avec Caravan Palace

On a rencontré Caravan Palace dans leur résidence au 106 à Rouen, en pleine préparation de leur tournée qui a commencé cet été. C’était l’occasion de parler du groupe, de leur prochain album et de la tournée des Concerts Privés Caisse d’Epargne auxquels ils participent.

 

Salut Caravan Palace ! Ca fait un moment qu’on se trémousse sur votre électro swing, mais au fait, comment le groupe a commencé ?

Charles Caravan Palace, c’est un groupe qui vient de Paris, à part Zoé la chanteuse qui, elle, est provinciale et vit à Tours, et qui ne veut en aucun cas venir s’installer à Paris !!

Hughes On jouait tous ensemble dans un groupe de jazz manouche. On s’est réunis pour faire de la musique électro, et Charles a eu l’occasion de faire une musique de film, la fameuse musique d’un film pornographique muet des années 20.

C. Oui, à l’époque, une boîte de prod nous avait appelés mon frère et moi pour travailler sur ce projet. Ils voulaient produire une émission pour remettre des films porno des années 20-30 au goût du jour, avec une musique un peu plus moderne et pas juste du jazz ou de la musique classique. Ils ont proposé l’idée fun de faire une musique un peu mélangée des deux, un mélange de jazz-swing et de musique électronique.

H. Donc c’est eux qui ont inventé Caravan Palace, d’un rien. Ils ont écrit un morceau d’électro jazz manouche. Ca a plu à nos potes, on a continué, et on a ensuite eu la chance de rencontrer un producteur qui a cru en nous assez vite, ce qui a pas mal accéléré les choses. Premier album en 2008, 2ème en 2012, 3ème en 2015 !

 

Vous avez déjà une date de sortie ou un nom pour ce nouvel album ?

C. L’album sort le 16 octobre. Pour le nom je ne peux pas encore vraiment l’annoncer, ça fait partie de la surprise…

 

Peut-être pouvez-vous nous le décrire en quelques mots à la place : à quoi on doit s’attendre ?

C. Cette fois, on a essayé d’aller au plus catchy. Le but, c’était vraiment d’essayer de créer des titres très entrainants, très fédérateurs, actuels, en essayant de renouveler le genre : on entendait dire que l’électro swing tournait en rond, et nous-mêmes avions un peu cette impression.

Nous, on trouve que ce sera réussi. Après, ce sera la surprise de voir si les gens accrochent.

 

 

Quel est votre agenda des concerts à venir, pour qu’on sache où vous retrouver ?

H. Cet été, on fait pas mal de dates en festival dans le reste de l’Europe : Angleterre, Allemagne, Espagne. Puis à la rentrée, à la sortie de l’album, on fait une tournée de clubs en France, puis une tournée de clubs en Allemagne et Angleterre.

C. Ca continue ensuite en 2016 a priori, en France, puis tournée aux US. Ca s’avère plutôt excitant !

 

Et dans le cadre de cette tournée, vous allez participer aux concerts privés de la Caisse d’Epargne. Il y a trois dates en France avec Pony Pony Run Run, excités ?

C. Carrément ! On avait déjà joué avec Pony Pony Run Run, et au-delà d’être sympas leur musique est cool donc ça va être un beau plateau.

H. Oui, ce sera un plateau qui marche bien. Comme les gens aiment, ça ne peut que donner un concert sympa.

C. Ce sera comme un festival mais dans une salle.

 

Et sur scène, vous serez combien ? Qu’est-ce que vous nous préparez ?

H. On sera sept, ce sera la même line-up, à part qu’il n’y aura que des instruments. Ca va tourner un peu plus.

 

Super on a hâte ! Merci !

 

 

Rendez-vous dans l’onglet Concerts Privés pour tenter de gagner une des 9 000 places.

Logo Twitter