Tous les bons plans musique près de chez vous
Dans les coulisses Du Rocher de Palmer

Dans les coulisses du Rocher de Palmer

Les Scènes en Régions, ce sont ces salles de musiques actuelles partenaires de la Caisse d'Epargne, situées aux quatre coins de la France métropolitaine, qui aident au développement et au renouvellement de la scène musicale française. Le directeur du Rocher de Palmer nous dit tout sur cette salle atypique près de Bordeaux.

 

Esprit Musique : Pouvez-vous nous parler de votre rôle au sein de la salle et de votre parcours 

Patrick Duval:Je suis directeur de Musiques de Nuit, l’association chargée de la mise en place du projet artistique au Rocher de Palmer. Je m’occupe de la programmation mais également de tout ce qui incombe au directeur : ressources humaines, coordination, mise en place de nouveaux projets, recherche de financement...

 

 

Pouvez-nous nous présenter la salle ? Quelle est son histoire ?

Le Rocher a été inauguré en septembre 2010. C’est un équipement culturel avec 3 salles : une salle de 1200 places debout pour les concerts pop-rock, électro, rap, etc., une salle de 650 places assises pour les concerts jazz, musiques du monde, classique et chanson, un club modulable (220 assis ou 450 debout). Nous avons également un centre de documentation sur les musiques du monde (où nous accueillons des scolaires, des associations, etc), un studio numérique pour des programmes de formation pro aux outils vidéos, son, etc, un restaurant. Le Rocher est devenu un projet incontournable au début des années 2000, quand la rive droite de Bordeaux s’est structurée autour d’un projet intercommunal (le Grand Projet de Ville). Implanté au coeur d’un quartier populaire, le Rocher de Palmer est emblématique du rôle que peut jouer un équipement culturel en prise avec un territoire où se côtoient plus de 50 nationalités différentes. La rive droite de Bordeaux se devait d’avoir un équipement de dimension nationale, ouvert à toutes et à tous.
 

Quels styles de musiques se rencontrent au Rocher de Palmer? Quelle ligne artistique ?

Toutes les musiques se côtoient au Rocher. Nous sommes une Smac, mais il est important pour nous d’avoir une programmation allant de la musique classique à la musique contemporaine, en passant par les musiques actuelles dans toute leur diversité. C’est un des rares espaces où toutes les générations peuvent se côtoyer. La ligne dominante est bien les musiques du monde et le jazz, mais nous ne souhaitions pas rester enfermés dans une esthétique trop réductrice, d’où cette ouverture sur toutes les musiques, traitées sur un pied d’égalité.

 

Orange Blossom, en concert jeudi 5 mars au Rocher de Palmer

 

Quellessont les missions d’une salle comme la votre ?

Principalement développer l’accès de tous aux activités proposées. Avoir une programmation accordant de la place à des noms connus bien sûr mais favoriser également la découverte et la prise de risque. Se remettre en question aussi ! Et imaginer sans cesse de nouvelles actions de développement pour ne pas rester figé dans le temps… 

 

Parlez-nous de vos publics.  Quelles actions sont-elles menées envers eux ?

C’est un enjeu majeur pour un lieu comme le Rocher. Favoriser l’accessibilité de tous aux activités proposées. Pour cela nous développons des partenariats avec de nombreuses structures du champ sanitaire ou social, une cinquantaine aujourd’hui, qui bénéficient de tarifs (très) réduits sur les concerts, de l’accès gratuit aux siestes musicales (écoutes de musique commentées), de projections de documentaires musicaux,de rencontres avec les artistes, etc. 

 

Que pouvez-vous nous dire sur la scène locale, les groupes émergents ? Comment sont-ils accompagnés par le Rocher de Palmer ? 

Nous organisons régulièrement des résidences de travail avec des groupes de la scène locale. Nous les programmons régulièrement sur des premières parties, nous mettons également les lieux à disposition pour des répétitions ou des séances de travail.

 

Que vous apporte un partenaire comme Esprit Musique ?

Une visibilité au plan national, une mise en réseau avec d’autres salles en France, un soutien important sur le plan financier, bref : une reconnaissance !

 

Quels sont les temps forts de votre programmation ?

Marcus Miller, Christine & the Queens, Akhenaton, Ewert and the two Dragons, Guts, Hindi Zara, Guillaume Perret, Al Jarreau...

 

Ewert and The Two Dragons, en concert le 7 avril au Rocher de Palmer

 

Il y a t-il des projets de développement que vous aimeriez concrétiser ?

Oui bien sûr : nous allons développer des projets dans le cadre de soutien à l’émergence et à la professionnalisation dans notre secteur (micro entreprises dans le domaine du numérique, du management de groupes, etc). Un projet de festival également dans le parc qui entoure le Rocher.
 

Y a-t-il une anecdote, un souvenir marquant à partager avec nous ?

Patti Smith, en fin de journée, dans le club, devant 200 personnes, lisant des poèmes et chantant quasi acoustique « Helpless » de Neil Young...

 

Parmi les groupes qui ont joué dernièrement au Rocher de Palmer, avez-vous eu des coups de cœur ?  

Oui bien sûr : Detroit, magnifique, Pierre Lapointe, une vraie révélation d’originalité, de force des textes, Lambchop pour l’émotion.

 

 

Quel message pour ceux qui ne connaissent pas le lieu ?

Venez nous voir, contactez nous, nous vous ferons visiter le Rocher !
 

Retrouvez vos places à tarif privilégié par ici : http://bit.ly/1EurimX
Suivre Le Rocher de Palmer : http://www.lerocherdepalmer.fr
Facebook : https://www.facebook.com/rocherdepalmer

 

Playlist Scènes en Régions – le Rocher de Palmer

Logo Twitter