Tous les bons plans musique près de chez vous
Dans les coulisses du Paul B

Dans les coulisses du Paul B

Les Scènes en Région, salles de musiques actuelles partenaires de la Caisse d'Epargne, situées aux quatre coins de la France métropolitaine, aident au développement et au renouvellement de la scène musicale française.  Un des deux programmateurs du Paul B, salle dynamique et généreuse de Massy, a accepté de répondre à nos questions. 

 

Esprit Musique : Pouvez-vous nous parler de votre rôle au sein de la salle et de votre parcours ?

Paul Baudenon, programmateur au Paul B : Je suis un des deux programmateurs de la salle, et je m’occupe également d’une partie de l’administration et de la communication. Je suis arrivé à Paul B après différentes expériences dans le domaine culturel (théâtre, danse, musée) et en tant que chargé de communication.

 

Pouvez-vous nous présenter  la salle ? Quelle est son histoire ?

Paul B est une scène dédiée aux musiques actuelles, située à Massy. Au-delà de la diffusion de concerts, nous accueillons de nombreux groupes pour des résidences longues et des compagnonnages qui durent parfois plus d’une saison : c’est l’occasion de mener un travail spécifique sur notre territoire, d’aller à la rencontre des publics à travers des formes musicales et des rencontres singulières avec des artistes en création.

Paul B tisse également des liens étroits avec le réservoir (riche !) de groupes locaux à travers des studios de répétition et un dispositif d’accompagnement de projets que nous avons baptisé le Poney Club. Grâce à son activité d’aide et de soutien à la création, au quotidien Paul B est un lieu vivant, où des musiciens et des professionnels d’horizons différents travaillent, se rencontrent, échangent…

Avant d’être ce qu’elle est, ce lieu,  qui a été construit à la fin des années 60 en même temps que le quartier, a été une maison des associations, un centre socio-culturel, un cinéma de quartier, il a eu mille vies, accueilli milles projets et même si depuis les travaux de réhabilitation qui ont eu fini en 2007, Paul B est vraiment devenu un équipement dévolu aux concerts, l’importance de cette histoire continue de l’irriguer au quotidien.

 

Quels styles de musiques se rencontrent au Paul B? Quelle ligne artistique ? 

L’éclectisme caractérise fortement la programmation, marquée par deux singularités, deux programmateurs qui se partagent le travail et construisent les saisons en collaboration. Le grand écart peut aller d’un pianiste de jazz à une nuit électro, en passant par un beau plateau rap, une soirée reggae, du blues décalé, de la chanson, de la pop, de la soul, du folk, de l’afrobeat…

Énoncer les genres musicaux n’a plus tellement de sens aujourd’hui, aussi nous n’avons pas de ligne directrice qui se définisse en rapport avec l’un ou l’autre, c’est d’abord l’originalité des univers et des projets artistiques qui prime.

 

NOFLIPE, lauréats Esprit Musique 2015

 

Quelles sont les missions d’une salle comme la votre ? 

Notre mission première est d’être un espace de création et d’expression pour des musiques inventives, de qualité, qui n’ont pas toujours accès aux médias de masse.

Notre deuxième « mission première » est de faire en sorte que le public s’approprie ce lieu, ces musiques, ces artistes.

Tout le projet (la programmation de concerts, le festival Les Primeurs de Massy, les résidences d’artistes, les actions culturelles, les studios de répétition et l’accompagnement des artistes locaux) n’est qu’une déclinaison de ces deux préceptes …

 

 

Parlez-nous de vos publics. Quelles actions sont-elles menées envers eux ?

 Il y a toutes sortes de publics. Les abonnés et les adhérents, nos  multirécidivistes du concert à Paul B. On essaye d’entretenir un lien particulier avec eux car ils sont le socle de la salle.

Les spectateurs plus occasionnels, que l’on va attirer par certaines propositions plus pointues ou en multipliant les offres de spectacle, en essayant de proposer une programmation éclectique, faite de différents styles musicaux, de spectacles pointus, d’artistes plus grand publics. Dans l’idéal, il faudrait que tout le monde puisse se dire, je regarde le programme de Paul B, il y aura forcément quelque chose pour moi …

Enfin il y a les gens qui sont plus éloignés de la musique, qu’il faut amener dans une salle pour leur faire vivre cette expérience et pourquoi pas, les convaincre d’y revenir.

Pour eux, il faut faire un effort de médiation, notamment pour les plus jeunes, qui pourraient sinon, n’entendre jamais parler de certaines formes artistiques.

Nous nous efforçons donc de rendre accessible la salle et les artistes programmés à tous les publics en menant notamment différents parcours d’actions culturelles en milieu scolaire auprès des collégiens et des lycéens, mais également auprès de personnes éloignées des habitudes de sorties culturelles, aussi nous travaillons avec des associations médico-sociales, des foyers de vie pour handicapés, nous mettons en place des ateliers dans les prisons…

Nous travaillons également étroitement avec le centre d’hébergement de la Cimade qui se situe à Massy à deux pas de notre salle.

Sous forme d’ateliers, de temps de découvertes ou de rencontres plus ou moins informelles, il s’agit toujours de favoriser les temps d’échange entre les artistes ou les professionnels de la musique et les publics. Avec les apprentis musiciens, en collaboration avec les écoles de musique ou les conservatoires, nous pouvons aller plus loin en organisant des rencontres sur scène, autour d’une pratique musicale commune avec un artiste que nous accueillons en résidence ou dans notre programmation. 

 

Que pouvez-vous nous dire sur la scène locale ?

 En 2012, Paul B ouvrait son premier studio de répétition et poursuivait de manière plus officielle son travail en direction des amateurs ou des groupes « pré-professionnels ». Désormais, la salle compte deux studios et a mis en place un dispositif d’accompagnement ouvert aux groupes locaux qui désirent faire évoluer un projet musical.

Au-delà des répétitions en studio, des résidences et des filages commentés sont organisés dans les salles, les groupes reçoivent un soutien technique, administratif, du conseil artistique, et d’une mise en réseaux avec les professionnels du secteur. Plusieurs fois par an, à l’occasion des soirées « Electric Poney Club », les groupes présentent leur travail sur scène en condition de concerts.

Ce dispositif est avant tout un entourage que nous souhaitons être bienveillant, constant et appliqué pour permettre à des jeunes projets singuliers d’éclore et de trouver des conditions favorables pour évoluer et exister.

 

 

Que vous apporte un partenaire comme Esprit Musique ?

 Un partenaire comme Esprit Musique est précieux pour un lieu comme Paul B qui ne saurait, au regard de ses missions, exister sans l’aide de partenaires, institutionnels comme la Ville de Massy par exemple, ou privés, comme la Caisse d’Épargne. L’aide apportée est cruciale pour développer toujours plus nos activités et continuer à aider les jeunes artistes par exemple.

D’une manière générale, il est positif qu’une institution comme la Caisse d’Épargne s’investisse dans le champ des musiques actuelles, qui plus est par le biais de partenariats avec les acteurs qui font vivre ces musiques partout en France, sur les territoires, au profit de la découverte et en soutien notamment des artistes émergents.

 

Quels sont les temps forts de votre programmation ?

 Les Primeurs de Massy sans aucun doute !!! Depuis 18 ans, des artistes qui viennent de sortir un premier album font ce festival. C’est un petit festival par la taille mais un grand festival de par sa reconnaissance médiatique et professionnelle, un festival qui est devenu un des incontournables dans le parcours d’un artiste émergent. Il suffit de voir qui est passé par là depuis 18 ans pour s’en rendre compte !

 

Y a t-il des projets de développement que vous aimeriez concrétiser ?

On a toujours envie d’avoir plus de moyens pour aider toujours plus les artistes. Par un accompagnement plus poussé avec les jeunes groupes locaux, par des résidences d’artistes plus longues, en incitant des temps de rencontre entre artistes, etc.

 

Y a-t-il une anecdote, un souvenir marquant à partager avec nous ?

Le premier concert du Youngblood Brass Band à Paul B, leur deuxième en France, je crois. C’était avant les travaux, on les avait programmés sur la foi d’un enregistrement. Ils jouaient la veille à Bruxelles, ils s’étaient fait fracturer leur van, et voler les instruments dont le soubassophone, propriété d’un musicien très respecté par les amateurs du genre.

C’était le début des réseaux sociaux, la nouvelle s’était répandue très vite dans le milieu. On a eu au moins une dizaine de types qui ont rappliqué pour lui prêter le leur, venant pour certains de villes à plus de 200 km. C’était une marque de respect et un beau signe de fraternité. Le concert avait été énorme, la salle remplie avec des gens qui étaient venus des quatre coins de la France pour les voir. Un très beau souvenir.

 

 

Parmi les groupes qui ont joué dernièrement à Paul B, avez-vous eu des coups de cœur ? 

Sur les concerts de l’automne, j’ai vraiment adoré les Cunninlynguists en hip hop, l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou et son groove imparable et j’ai depuis toujours un petit faible pour le duo Mansfield Tya … dans un tout autre genre.

Parmi les concerts que je n’ai pas programmés, j’ai eu un gros coup de cœur pour le projet du saxophoniste turc Ilhan Ersahin, qui était accompagné pour l’occasion par Erik Truffaz. Des musiciens extraordinaires (le bassiste et le percussionniste notamment), et une vision vraiment ouverte et moderne du jazz, un vrai bon moment !!!

 

 

Quel message pour ceux qui ne connaissent pas le lieu ?

Venez ! C’est un beau lieu, l’acoustique est parfaite, la proximité avec les artistes importante, la programmation est bonne et la bière est fraîche, que demander de plus ?

 

Retrouvez vos places à tarif privilégié par ici

Pour suivre Le Paul B : http://paul-b.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/paulb.lasalle

Twitter :  https://twitter.com/paulblasalle

 

Playlist Scènes en Régions - Le Paul B

Logo Twitter