Tous les bons plans musique près de chez vous

The Lost Fingers, jazz manouche tous azimuts

Vous connaissez notre amour de la reprise de qualité sur Esprit Musique. C’est non sans surprise que nous avons mis le doigt sur l’œuvre de The Lost Fingers, trois musiciens québécois qui rendent hommage au maître du jazz manouche, Django Reinhardt, aussi bien dans leur parcours que dans le nom même de leur formation, en référence aux deux doigts perdus par Django lors d’un incendie.

Comme ces deux doigts en moins n’ont absolument pas empêché Django Reinhardt d’être un des musiciens les plus influents du XXème siècle, Christian Roberge (chant, guitare), Byron Mikaloff (guitare, chant) et Alex Morrissette (chœurs, contrebasse) excellent outre-Atlantique en leur matière depuis 2008, avec leurs reprises léchées de tubes des années 80. Parmi leurs coups d’éclat, on redécouvre avec enchantement le Part-Time Lover de Stevie Wonder, Billie Jean de Michael Jackson, ou encore Pump Up The Jam de Techtronic.

Voilà que le trio s’attaque à des morceaux contemporains dans leurs derniers opus, Gitan Kameleon, sorti en 2012, en plus d’une fixation délectable pour nos artistes francophones dans Rendez-vous Rose, en 2009. Adieu George Michael, Samantha Fox, Bon Jovi : Sabine Pâturel, Stone & Charden, Gilbert Montagné, La Compagnie Créole, Francis Cabrel, Desireless… On adore.

De passage au festival de jazz manouche de Mont-Louis les 19 et 20 septembre prochain, ils se produiront également à Paris les 24 et 25 septembre, au Duc des Lombards. On ne saurait que trop vous conseiller d’aller à leur encontre, pour vous donner l’illusion de prolonger vos vacances…

Logo Twitter