Tous les bons plans musique près de chez vous

Noflipe, les seigneurs de Dulltown

Leur look de peintres en bâtiment déglingués en dit long sur la folie douce qui anime les Noflipe. Lauréats Jeunes Talents Caisse d’Epargne 2015, notamment grâce à une campagne de vote ultra créative, les gaillards ont du talent à revendre. Beaucoup.

 

Doctor E, Flush, Natch, Pew, Rudy Tiger, S-Low et Tok-Toc : on vous présente Noflipe, un gang de jeunes artistes ultra pêchus, maîtres du FatFuzz, un genre musical nouveau dont ils sont les énergiques représentants. Pour eux, le concours fut « une expérience nouvelle, [dont] nous avons voulu nous approprier la démarche en créant une communication Facebook parodique. Cela a stimulé notre créativité et nous avons pris plaisir à le faire. » Résultat : des affiches publicitaires détournées avec humour pour appeler les fans à voter. 

 

 

Les qualifier de créatifs n’est certainement pas un euphémisme. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil à leur site internet pour entrer dans un univers pop et coloré, jamais sucré, toujours survolté. Noflipe ne donne pas dans la facilité. Ils se réclament d’influences telles que les Beastie Boys, Transplants, Stupeflip, Puppetmastaz… et avouent s’inspirer pour l’esthétique de Métal Hurlant, Franck Miller ou Robert Crumb. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est explosif !

 

 

Après un EP et un premier album autoproduit sobrement intitulé 7 Starz Are Born, Noflipe sortira Lost in Dulltown, un deuxième opus en janvier 2015. Début d’année chargé en perspective puisqu’ils concoctent aussi un nouveau show pour leur Fatfuzz Tour en Île-de-France. L’occasion de plonger sans hésiter dans leur monde punchy et plein d’humour, parce que ça fait du bien ! Leur mot de la fin ? « FatFuzz » pardi.

 

  

Philippine, pour l'Equipe Esprit Musique.

Logo Twitter