Tous les bons plans musique près de chez vous

Les Mains Sales, de l'urban jazz qui tache

Voilà quelques temps maintenant que nous avons envie de vous parler de ce quartet parisien sur Esprit Musique. Depuis leur inscription cet été, on s’en frotte les mains, on s’en lave les mains mais en réalité, nous les avons, nous les gardons, Les Mains Sales.

Car elles sont tachées leur jazz impertinent, éclaboussées par ce mélange des genres inouï qui semble couler de source entre leurs doigts experts... Mais voyez plutôt :

Le groupe existe depuis 2011, à l’initiative d’Alix Iogiaco, pianiste émérite, qui s’entoure bientôt d’un contrebassiste, d’un batteur, d’un MC – deux chanteuses aussi, parfois, comme ici sur « Cynthius ». La formation demeure un quartet, cependant, qui oscille entre les expérimentations d’un Robert Glasper et la singularité du groupe de hip-hop underground The Roots : naît enfin Les Mains Sales, en référence à la pièce de Jean-Paul Sartre.

Leur dernier EP, sorti en février 2013, nous fait voguer instantanément vers d’autres sphères. De quoi décoller de sa chaise pour aller se loger au fin fond d’un auditorium et se laisser aller à leur virtuosité. Une meilleure idée de ce qu’on vous décrit ? Attrapez le casque le plus proche de vous, faites le vide, et écoutez leur SoundCloud à toute berzingue : vous nous en direz des nouvelles !

Et parce que nous croyons dur comme fer à cette roue de la fortune, qui tourne, toujours, dans le sens de la musique qu’on aime, qui nous émeut, qui nous transporte - rien que ça, oui : gardez les pieds sur Terre juste un instant, pour mieux embarquer avec eux sur la péniche Le Marcounet le temps d’un concert, le 31 octobre prochain. Et au diable le mal de mer.

Logo Twitter