Tous les bons plans musique près de chez vous
Cosmopolitanie

« Cosmopolitanie » 4ème album solo de Soprano est un album qui célèbre les différences.

Loin des clichés habituellement véhiculés par le hip-hop, l’artiste qui mêle textes légers et d'autres plus sérieux, assume parfaitement d'avoir concocté des sons pour danser (« Fresh Prince », « Cosmo », « Le pain », « Même pas un peu ») autant que des morceaux qui portent un regard sans concession sur le monde qui nous entoure et les malheurs qui le rongent. « Kalash & Roses » par exemple, évoque la douleur des familles victimes de la violence en banlieue tandis que « Hello » est une bouteille à la mer larguée depuis un pays en guerre .

Il est tentant de parler d'album de la maturité mais ce serait envisager que l'artiste est arrivé, qu'il a trouvé sa zone de confort et qu'il n'en sortira plus. Or, rien n'est moins sûr. Un coup d'œil dans le rétroviseur permet de réaliser que Soprano, depuis ses débuts, défriche, ouvre des voies et s'essaie sans cesse à de nouvelles expériences.

Après un démarrage ancré dans le rap avec les Psy 4 de La Rime, il crée son label Street Skillz Records  qui lui permet  de faire connaitre de jeunes talents mais aussi de proposer des mixtapes originales parmi lesquelles « Psychanalyse avant l'album »  sur laquelle les morceaux sont entrecoupés de passages parlés façon confessions à mon thérapeute. Innovant ! 

Dans la foulée il décide de sortir son premier album solo « Puisqu'il faut vivre » consacré meilleur album lors de la cérémonie « l'année du hip-hop 2008 ». Suivront deux autres albums couronnés de succès (dont « La colombe », disque d'or) jusqu'à « Cosmopolitanie » mais aussi des collaborations multiples . On retiendra notamment son feat. sur le « Cherie coco » de Magic System et son duo avec Amel Bent pour la reprise de « Quand la musique est bonne » sur l'album « Génération Goldman ».

De la world music à la chanson française, rien n'effraie Soprano qui semble redouter plus que tout la répétition et l'ennui qui va avec.

« Cosmopolitanie » est le fruit de ce parcours sinueux.

C'est l'album d'un homme sensible et sensé, en prise avec la réalité qui l'entoure mais qui a fait le choix de ne pas se laisser atteindre par la morosité ambiante. Ce nouvel opus est l'œuvre d'un artiste qui a le don de saisir l'air du temps et de produire un son qui s'impose comme celui d'une génération.

Pour les amoureux de la rime qui fait mouche et du gros son qui fait irrésistiblement danser, rendez-vous sur le Cosmo Tour. En compagnie de Soprano, valeur sûre du rap français, l'année s'annonce caliente !

Logo Twitter