Tous les bons plans musique près de chez vous
Casablanca Drivers – West Costa

Casablanca Drivers – West Costa

Le plus hirsute des quinze groupes lauréats du Concours Jeunes Talents Caisse d’Epargne 2016 a écumé les scènes de La Corse avant de s’établir à Paris où ils cultivent leur amitié dans une identité pop décalée rayonnante.

 

Groupe formé début 2011, Casablanca Drivers c’est avant tout quatre copains débordant d’amour les uns pour les autres qui ont voulu faire de la musique ensemble. De cette alchimie est née une musique pop aux chaleurs insulaires, un rock indie à mi-chemin entre l’esprit garage des Strokes et les rythmes entraînant de la smurf composite dynamique division. Leur énergie sur scène donne tout son sens à ces mélodies efficaces. On ne serait pas surpris d’ailleurs que le leader du célèbre groupe américain, Julian Casablancas, ait un rôle à jouer dans l’inspiration du nom de Casablanca drivers.

 

Après avoir fait leurs gammes sur la West Coast Corse, l'étape parisienne était inévitable pour eux. Ayant baroudé avec succès de scène en scène sur l’Ile de Beauté, réalisant les premières parties de Poni Hoax, Brigitte et Skip The Use au Porto Vecchio Festival, ainsi que celle d’Housse De Racket au Cargese Sound System, c'est maintenant dans la capitale qu'ils ont posé leurs valises.

 

 

 

Leur son, aux accents indie rock s’inspire des influences musicales et graphiques des membres du groupe (Nico, Alex, Guillaume, Seb et Simon). Il en résulte un univers composite puisant tant dans les sitcoms américaines des années 80 et 90, que dans les visuels pop des publicités pour « junk food », comme leur EP « 2002 Pizzas » le suggère.

 

C’est pourtant une nourriture sonore sans gluten que nous servent les Casablanca Drivers, généreuse mais jamais bourrative. L’équilibre de la recette tient sans doute à l’esprit pop qui prend le dessus sur le corps rock en un subtil équilibre des saveurs. Leurs rythmes soutenus suggèrent un perpétuel mouvement. On se sent comme sur les banquettes de molesquine d’une Impala orientale ou d’une Trabant qui aurait atterrie sur la côte Californienne : c’est la promesse d’une course excitante mais sans haut le cœur.

 

Logo Twitter