Tous les bons plans musique près de chez vous
Cabuco -  Un sound system kaléidoscopique

Cabuco - Un sound system kaléidoscopique

Parmi les quinze lauréats du Concours Jeunes Talents Caisse d’Epargne 2016, quatre garçons originaires de Savins, qui semblent s’en référer autant aux Monty Python pour l’absurde et le second degré que Tame Impala pour la musique, arrivent à caresser au mieux le concept de légèreté.

 

« Quartet aigre-douce mêlant absurde et second degré, Cabuco offre un univers haut en couleurs, pétri d'amour et de frontières brisées. De leur musique résonne un kaléidoscope d’influences où la mélancolie d’une jeunesse en quête d’un ailleurs idéal se distille avec les rythmes de la pop music des années 90. »

 

Tels sont les mots par lequel le groupe se définit, on pourrait également parler de leur psychédélisme pop-tropical qui se permet tout sans qu’il n’y ait rien de troublant pour autant, ou bien des influences funk qui éclairent la cohérence des chansons. En anglais ou en français, le groupe originaire de Savins ne s’embarrasse pas d’une direction artistique trop définie qui les enfermerait dans un carcan : « peu importe le flacon pourvu qu’il y ait l’ivresse » semblent-ils nous dire. Derrière ce goût pour les délires légers et l’éclectisme, les titres qui composent leur EP « CRYSTAL » sont pourtant de vraies pépites pop très abouties. Leur candeur cultivée, autoproclamée cache une composition intelligente et des choix sonores ambitieux et soignés.

 

 

Leurs clips sont un appel aux voyages sous le soleil à la manière des séries télés des années 90 qui faisaient fantasmer des hordes d’adolescents rêvant de bikini, de surf, et de fête naïve sur les plages californiennes.

 

De formation classique pop rock, les synthés évoquent des pubs d’agences de voyage pour les îles ou la Californie, le son de la guitare perce le cœur comme les rayons solaires la protection 50+ étalé sur les pores d’une plastique ambrée. Leur nonchalance, assez détaché pour être classe, assez drôle pour ne pas être potache, rappelle un Mac Demarco, mais c’est particulièrement par ses mélodies pop qui Cabuco nous charme jusqu’à toucher ce que les Monty Python faisaient avec leur sketches : l’essence même de la légèreté par l’absurdité, le talent déguisé en fausse naïveté.

 

 

Twitter :  https://twitter.com/Cabucoband

Logo Twitter