Tous les bons plans musique près de chez vous

Beethoven/Prokofiev : Une Filiation

Prokofiev, Symphonie classique

« Mon idée était d’écrire une symphonie dans le style de Haydn (1732-1809). Je pensais que si ce compositeur avait encore vécu, il aurait certainement agrémenté sa musique d’éléments nouveaux, tout en conservant sa façon de composer. Je l’appelais Symphonie classique, d’abord pour la simplicité du titre et aussi pour provoquer les philistins et avec l’espoir de vraiment gagner si la Symphonie Classique devait se révéler réellement « classique ». » Autobiographie, Serge Prokofiev

Beethoven, Les Créatures de Prométhée op. 43, suite

« Prométhée, ayant dérobé le feu aux dieux, fuit leur colère sous forme d’orage et donne vie à deux statues d’argile qu’il a modelées. Apollon leur accorde alors raison et sentiments, elles s’éveillent ensuite à la sensibilité grâce à la musique, et se découvrent homme et femme. Une marche militaire annonce la venue de Mars qui les initie à la danse de boucliers. Mais Melpomène, déesse de la tragédie, leur révèle leur destinée de mortels et tue Prométhée pour le punir de les avoir condamnés à cette fatalité. Sur un geste de Thalie, muse de la comédie, un couple vient relever Prométhée. Les deux créatures s’avouent leur amour, un cortège nuptial se forme, qui entraîne tout le monde dans une danse joyeuse. »

Beethoven, Concerto pour violon

Composé entre les troisième et quatrième symphonies incontournables de Beethoven, ce concerto reçoit, au moment de sa sortie, un accueil mitigé. Nous sommes alors en 1806. Peu joué du vivant de son auteur, sa redécouverte en 1844 à Londres par Joseph Joachim sous la direction de Félix Mendelssohn déclenche une ribambelle d’hommages depuis lors : plus de 260 enregistrements de ce concerto ont été réalisés depuis 1925.

Pour ne rien rater des prochaines dates de ce concert :

-        Le 3 décembre, Théâtre Edwige Feuillère à Vesoul ;

-        Le 6 décembre, La Passerelle à Gapla place est à 26 € au lieu de 30 € ;

-        Le 11 décembre, Théâtre National du Puy en Velay – 3 € de réduction sur les catégories 1, 2 et 3 ;

-        Le 24 janvier au Théâtre Impérial de Compiègne – la place à 25 € au lieu de 30 € en catégorie 1.

-        Le 21 février au Centre Culturel l'Illiade de Illkirch Graffenstaden - la place à 19,80 € au lieu de 26,90 €.

Logo Twitter