Tous les bons plans musique près de chez vous

11/03/13 : Nas à L'Olympia

Après un Bataclan complet en juillet dernier pour la sortie de son 11ème album « Life is Good » (Def Jam), la légende du Queens, NAS, revient à l’Olympia le 11 mars 2013 pour un concert exceptionnel. Reconnu par ses pairs comme le meilleur rappeur de tous les temps, Nas continue d’écrire son histoire en 2012 en livrant un nouvel album plébiscité par le public & la critique.

Nouvel album studio d’un des ténors du rap à l’américaine, Nas signe avec « Life Is Good » un très bel opus qui force au respect : des collaborations prestigieuses, des productions qui n’ont strictement rien à envier aux nouveaux arrivés dans le rap game, et surtout, et des textes qui en disent long sur l’état d’esprit de cet artiste aux multiples facettes.

La pochette de l’album, d’abord, qui dépeint non plus Nas mais Nasir Jones tel l’homme meurtri qu’il a été à la suite de son divorce houleux avec la chanteuse de R&B Kelis. Pourquoi impliquer sa vie personnelle dans cette chronique, me direz-vous ?

Parce que « Life Is Good » est entièrement lié à cette dernière, dans les moindres détails. L’histoire de l’album, l’écriture des morceaux et leur production, jusqu’à sa commercialisation lorsque la première chose qu’on découvre, une fois la jaquette sous les yeux, c’est le seul souvenir de Kelis à son ex-mari, sa robe de mariée.

Un album qui se présente comme la fin d’une histoire, dans lequel Nas s’expose sans impudeur et avec talent, entouré d’artistes l’étant tout autant : Anthony Hamilton, sur le puissant World’s An Addiction, Mary J Blige sur Reach Out, véritable clin d’œil au rap du début des années 90, comme sur Bye Baby, ou encore la participation exceptionnelle d’Amy Winehouse sur Cherry Wine, qu’elle a enregistré très peu de temps avant sa disparition.

Le précédent opus de Nas, écrit et composé à quatre mains avec Damian Marley, avait braqué à nouveau les projecteurs sur « ce vieux de la vieille », qui a plus de vingt ans de carrière derrière lui. The Don, deuxième extrait de l’album, est par exemple un des vestiges de cette belle collaboration.

Au fond, n’a-t-il pas raison, Nas. Se nourrir de ses expériences passées, les plus douloureuses souvent, en ressortir grandi et avec dans ses bagages un album de cette facture : « Life is good, no matter what. »

Réservez vos places dès maintenant : http://caisse-epargne.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Rap-Hip-hop-Slam-NAS-OLNAS.htm

Logo Twitter